Les raisons pour lesquelles j'ai si peur de l'avenir...

Aujourd'hui je n'ai pas eu envie de parler de Maquillage ou autre, j'ai envie de vous raconter un peu ma vie.  Je dois avouer qu'actuellement mon moral n'est pas au beau fixe, et je vais vous expliquer pourquoi dans cet article.

Comme beaucoup de personnes qui me suivent sur Twitter le savent, je suis actuellement en troisième année de licence LLCE Anglais à la fac de Reims, et à côté de ça, je travaille à temps partiel en tant que serveuse en restauration le week-end. Ce qui me plait beaucoup, autant mes études que mon travail. 

Depuis que je suis toute petite je suis passionnée par l'Anglais et l'univers anglophone, ça a toujours été mon point fort et le domaine dans lequel je me vois dans le futur. 

Mon parcours scolaire à l'Université.
J'ai commencé les cours à la fac il y a trois ans déjà, en 2011/2012, et j'ai eu ma première année du premier coup, avec une moyenne de 10,8. Je suis donc passée en L2 l'année suivante.

Pour la première fois de ma vie, j'ai loupé des examens... Je me suis donc retrouvé confrontée aux épreuves de rattrapage, la première fois ça fait tout drôle, sachant que j'ai tout eu du premier coup (Brevet, Bac, code, permis etc...). 

 Je me suis donc retrouvée en enjambement L2/L3 l'an dernier car je n'avais eu que mon deuxième semestre de L2. Pour ceux qui ne connaissent pas ce système que l'on appelle "enjambement", je vous explique... En clair, j'étais à la fois en L2 et en L3 au premier semestre et je devais assister aux cours et examens des deux années.

 Puisque je voulais absolument valider ma L2 en priorité, j'ai décidé de me concentrer uniquement sur celle-ci et de mettre ma L3 de côté, mais en assistant tout de même au cours de L3 pour avoir des bases. Les résultats arrivent donc en Février 2014... et Ô JOIE, j'ai validé ma deuxième année avec 10,5 de moyenne, c'est tout juste mais bon, je m'en fous, j'ai validé ma L2 ! 

Cependant, puisque j'avais rendu copie blanche à tout mes examens de L3, je me suis donc retrouvé avec 3 de moyenne au semestre 5 (ou le premier semestre de L3 si vous préférez). Et le Semestre 6 n'était guère mieux... Puisque, ayant eu beaucoup de soucis (familiaux, moraux, etc...) en cette dernière année 2013/2014, j'ai décidé de mettre mes études de côté et de me prendre une année "sabbatique" pour reprendre une meilleure base l'année qui suivait, donc cette année.

En Octobre dernier, j'ai trouvé du boulot en tant que serveuse en restauration, et je dois avouer que, même si ce boulot peut s'avérer être parfois difficile, il me plait beaucoup et je ne veux pas m'en séparer, puisque j'en ai besoin. 
Cependant, je dois avouer avoir eu du mal à m'organiser avec mes nouveaux horaires de travail, bien que je travaillais déjà avant, mais les horaires étaient complètement différents. 

Décembre dernier, les examens arrivent, et je dois avouer que je suis FRANCHEMENT en retard dans les révisions, j'ai essayé de faire du mieux que j'ai pu... et il y a tout juste quelques jours, les résultats sont tombés...
 Je me retrouve avec 8,56 de moyenne générale pour ce semestre... 

Autant vous dire que sur le coup, la déception est très très grande et je suis inconsolable pendant deux jours. Je me sens nulle, je m'en veux et j'ai affreusement peur pour mon avenir. Je me sens même indigne d'être étudiante en LLCE. Pourtant je sais que je ne suis pas bête et que je peux y arriver... Je me pose trop de questions sur mon avenir, mon rêve d'être prof d'anglais est complètement remis en question. La déception est d'autant plus grande quand je sais que je suis redoublante... 


Bilan des résultats, je dois repasser pas moins de 6 matière aux rattrapages, dont deux ou j'ai eu tout juste la moyenne, c'est-à-dire 9 !! Autant vous dire que j'étais franchement dégoûtée. 

Aujourd'hui, je me sens toujours un peu sonnée par la nouvelle et je suis vraiment déçue de moi... Mais j'ai envie de m'accrocher et de ne pas perdre courage. Je suis dans un domaine qui m'as toujours plu, ça je le sais et je ne veux pas changer de voie, bien que d'autre m'attirent je ne vais pas le cacher. 
J'ai par ailleurs très envie de partir en Angleterre, ou dans un autre pays anglophone, mais je dois avouer que je ne me sens pas du tout prête à quitter tout ce que j'ai ici... Mais je le sais, un jour, je partirais. 

Beaucoup de personne m'ont dit "Pourquoi tu n'arrête pas ton boulot ?"... Cette décision ne m'as même pas traversé l'esprit une seconde parce que ce boulot me plait et que j'en ai BESOIN pour pouvoir financer mes études mais aussi me faire plaisir ! Et puis j'ai trouvé un travail qui me plait énormément malgré les contraintes... (Je ne sors plus beaucoup puisque mes week-end sont pris et je ne vois plus beaucoup mes amis qui, eux, travaillent en semaine)

Aujourd’hui je vous fait part de mon inquiétude concernant mon avenir, mais aussi ma réelle motivation suite à cette échec, je commence à apprendre mes cours, je les relis dès que je peux. J'essaye de me concentrer sur les matières dans lesquels je pourrais rattraper plein de points, tel que la Grammaire, afin de compenser les matières dans lesquelles j'ai de sérieuses difficultés.

Je veux VRAIMENT avoir ma licence cette année, je ne veux pas tripler ma L3... Je ne veux pas me retrouver à la fac à 25 ans, je veux avoir un travail qui me plait et qui me permettra de bien gagner ma vie. 

Je vous en parles à vous , mes lectrices, car j'aimerais avoir des conseils, et éventuellement savoir si vous avez été dans la même situation que moi...  

Je vous remercie de m'avoir lue. <3



Morgane VERITA

Jeune bloggeuse de 22 ans, originaire de Reims. Amatrice de photographie et passionée de maquillage, je tiens ce blog depuis 2015. Titulaire d'une licence LLCE Anglais, j'attends de pouvoir reprendre mes études dès septembre 2016. Si cet article t'as plu, n'hésites pas à le partager et à me laisser un petit commentaire. XOXO

5 commentaires:

  1. Je ne suis pas dans ta situation car à vrai dire je n'ai pas fais d'études, j'ai mon Bac et je suis retourné en CAP par la suite pour au final me retrouver dans un boulot complétement différent (mais ou je me plait quand même !), bref... Mais étant plus âgée aujourd'hui qu'à l'époque je regrette de ne pas avoir fais d'études et c'est pour ça que je t'encourages à faire vraiment ce que tu aimes et si tu penses que ton travail n'est pas un handicap à tes révisions ne le stoppe surtout pas. Je n'ai pas été dans ta situation je ne peux pas te conseiller si ce n'est de faire vraiment ce que tu aimes, quitte à tripler, qu'est ce que ça peut faire ? C'est sur que pour la confiance en soi ce n'est pas réellement le top mais pour ton avenir ça le sera, quand tu auras cette licence tu pourras exécuter le métier de tes rêves et t'épanouir, c'est ça le plus important. L'important ce n'est pas le vol mais l'atterrissage =) Bon courage, je t'envois tout mon soutien !

    RépondreSupprimer
  2. Je me reconnais dans ce que tu dis, j'ai eu un parcours un peu similaire même si les études en Belgique sont différents puisqu'on ne peut pas étudier qu'une seule langue étrangère à l'unif mais 2. Ma première année de fac, j'avais réussi tous mes cours (généraux, anglais, etc) sauf ceux d'allemand donc j'étais aussi à cheval entre ma 1ère et 2ème année. Sauf que moi j'avais misé beaucoup sur mes cours de 2ème pour avoir des dispenses si bien que j'ai encore merdé mes cours d'allemand de 1ère alors que j'avais réussi les cours de 2ème ... J'étais vraiment dégoûtée et surtout hyper déçue parce que j'avais échouée de peu (11.4 de moyenne et il faut 12 en Belgique pour réussir). Du coup j'ai arrêté la fac' pour aller en Haute École (je ne pense pas que ça existe en France). En gros, ce sont des études de Bac +3. Je ne voulais absolument pas arrêter les langues parce que comme toi, c'est ce que j'aime depuis toujours et finalement, mes 3 années en Haute École se sont déroulées sans aucun soucis, j'ai même été diplômée avec une grande distinction (chose inimaginable si j'étais restée à l'unif). Bref, si tu es vraiment motivée, je suis sûre que tu pourras y arriver. Je ne sais pas s'il existe des alternatives à la fac' chez vous comme chez nous ... mais je comprends que tu ais envie d'avancer dans la vie. Rien de pire que cette sensation de stagner et de rester au point mort! Plein de courage à tout en tout cas!

    RépondreSupprimer
  3. Tout ce que je peux te dire ma belle c'est: Accroche toi!!!
    Si tu en est arrivée déjà jusque là c'est que, comme tu dis, tu n'es pas bête et que tu as les capacités d'aller plus loin.
    Tu as eu ton bac, tu te retrouve dans une filière d'étude qui te plais et sache ô combien tu as de la chance d'être sur la route qui te fait plaisir! Il ne te reste plus qu'à mettre les bouchées double et ne pas sortir le nez de tes cahiers pendant un certain temps.
    Personnellement je ne peux pas plus t'aider que ça, je n'ai pas mon bac et je n'ai donc pas fait d'études, et aujourd'hui je m'en mord les doigts bien que je fasse un travail qui me plait au plus haut point.
    Profite de la chance que tu as de pouvoir étudier, ce n'est pas donné à tout le monde, et fait le maximum pour réussir tes exams.
    Bon courage à toi Morgane!

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. C'est normal de douter, mais si ton job te plait garde le, et si tes études te plaisent, continue ! Garde ta motivation, c'est pas parce que tu peux être redoublante que tu n'es pas fait pour faire de l'anglais et devenir professeur ! On a tous des hauts et des bas, mais on continue de vivre pour faire ce qu'il nous plait.
    Moi j'ai redoubler ma première alors que j'avais toujours été bonne à l'école mais mon moral n'était pas là, de redoubler ça m'a vraiment fais bizarre mais je m'y suis faite, j'ai voulu abandonner puis j'ai persévérer, j'ai eu le bac au rattrapage mais je l'ai eu. Maintenant je suis en deuxième année d'étude en électronique et informatique, ma première année j'avais 12.5 de moyenne, j'étais fière de moi puis vient la semestre 3 et là j'ai douté de moi, j'ai fais une dépression alors que ça me plaisait et puis j'ai commencé à vouloir changer de voie encore une fois et là je me suis dit que je voulais devenir professeur des écoles primaires et là j'ai réussi à remonter mon moral et mes notes. J'ai eu tous mes semestres. Il faut persévérer, se motiver, positiver et faire ce que l'on aime. Sinon on regrette. Alors ne t'inquiète pas tout ira bien, enfin je dit ça mais on est déjà en juin, tu as réussi à rattraper tes notes ?
    Et tu sais même si tu redoubles, tu perds quoi ? UN an c'est tout, qu'est-ce que c'est un an sur toute une vie ? Rien du tout ! C'est en me disant ça que j'ai relativisé, là je termine mon dut, ensuite je pars en 3ème année de licence pour ensuite faire un master, je vais finir mes études à 25 ans mais si tu regardes bien, 25 ans c'est qu'un peu plus q'un quart de ta vie, tu as encore 3/4 pour profiter, pour devenir professeur d'anglais, aller en Angleterre... Bref petit (gros) roman. ^^' Je vais finir par Ne te décourage pas ! ;)

    Angie
    http://thestoryofalittleflower.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer